Communiqués

la FFMC s'oppose au projet de loi relatif au renseignement #PJLSurveillance #PJLRenseignement

Pour lutter contre le projet de loi relatif au renseignement, la FFMC a fait le choix de s’associer au collectif “sous-surveillance.fr”.

Avec l’actuel projet de loi relatif au renseignement, le pouvoir fait un pas supplémentaire vers le contrôle, le fichage de masse, et les atteintes diverses à la liberté des citoyens de ce pays. Un simulacre du « patriot act » à la francaise, instrumentalisant la peur de l’autre et créant l’impression d’une réponse idéale à un besoin de sécurité. UN “TOUS SUSPECTSQUI PEUT ÊTRE MIS EN PARALLÈLE AVEC LE “TOUS RESPONSABLESQUE NOUS NE CONNAISSONS QUE TROP BIEN QUAND IL EST ÉCRIT SUR FOND JAUNE.

Pour la FFMC, cette démarche rentre en cohérence avec son opposition affichée au fichier EDVIGE en 2008, fichier qui accentuait la surveillance généralisée des citoyens. En 2008 déjà les motards en colère refusaient d’entériner un système permettant de s’affranchir des protections élémentaires à la vie privée, au prétexte de l’ordre public.

La FFMC réaffirme son attachement aux libertés fondamentales des individus dont l’Etat doit être le garant et ceci sans condition. C’est en ce sens que la FFMC a été signataire du Pacte pour les droits et la citoyenneté de la LDH en 2011. Elle soutient donc officiellement et sans réserve le mouvement initié par la Quadrature du Net et plusieurs autres Mouvements, afin que la loi du plus fort et l’arbitraire ne dictent pas les politiques publiques. A fortiori, quand personne ne sait qui, demain, aura la liberté d’utiliser de tels outils et dans quel objectif il le fera.

Il vous reste encore plusieurs jours pour contacter vos députés.

Rendez-vous au plus vite sur http://sous-surveillance.fr/#/

Communiqué original : http://www.ffmc.asso.fr/spip.php?article4671&lang=fr

En savoir plus sur le site de La Quadrature du Net

[Communiqué] Enfin une prime à la casse pour les motos Diesel !

Consciente de l’absolue nécessité de participer à l’amélioration de la qualité de l’air, la Fédération Française des Motards en Colère, l’État et les constructeurs signent un accord historique :

[Communiqué] Pour Emmanuel Macron, quel est le prix de la sécurité routière?

Permis de conduire trop cher ?

Pour Emmanuel Macron, quel est le prix de la sécurité routière?


La “loi Macron”, si elle est acceptée en l’état par les parlementaires, risque de porter un rude coup à l’enseignement de la conduite. Ce sera aussi un coup dans le dos du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve en charge des questions de sécurité routière… enfin, le projet d’Emmanuel Macron est un déni du travail mené par le Conseil national de la Sécurité Routière, domaine qui devrait pourtant être “interministériel”.

Depuis plusieurs années, au sein du Conseil National de Sécurité Routière (CNSR), la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) et l’Association pour la Formation Des Motards (AFDM) travaillent avec les Pouvoirs Publics à faire de la formation des conducteurs un réel enjeu de Sécurité Routière.

Nous oeuvrons pour une formation à la conduite fondée sur l’échange en salle et l’analyse des comportements à risque. Le travail commun avec les représentants des écoles de conduite qui a abouti dernièrement à la mise en place du “référentiel d’éducation à la mobilité citoyenne” atteste de la richesse de ces échanges.

Mais M. Macron, ministre de l’Economie en a décidé autrement.

Balayant du revers d’une main libérale ces années de travail commun, il l’affirme : pour lui, moins c’est cher, mieux c’est. Et la Sécurité routière dans tout ça ? Et l’égalité sociale ? Car si son projet est acceptée par les parlementaires, les plus aisés pourront payer la conduite accompagnée à leurs enfants et les autres devront se contenter d’une formation « low cost » et en partie virtuelle car dispensée sur Internet. Et ce n’est pas en bachotant des diapos sur ordinateur qu’on éveillera l’attention des conducteurs au partage de la route avec les usagers les plus fragiles, piétons, vélos et deux-roues motorisés !

La FFMC et l’AFDM apportent donc leur soutien à la manifestation intersyndicale des enseignants de la conduite, menée par la branche formation du Conseil National des professionnels de l’Automobile (CNPA1), qui aura lieu demain (6 février 2015) à Paris parce que leur démarche est saine et basée sur des revendications légitimes.

La sécurité routière ne peut se brader : confier le futur de cette profession à un ministre de l’économie, qui plus est conseillé par quelques grands patrons, dont un fournisseur d’accès Internet pour qui on voit bien l’intérêt de cette réforme, est-ce bien raisonnable ?

Laissons le CNSR mener à bien à sa mission.

[Communiqué] Interdiction des 2RM à Paris : improvisations et approximations

A la sortie du comité deux-roues motorisés (2RM) de la mairie de Paris, la FFMC et la FFM dénoncent une improvisation de Christophe Najdovski, sur l’interdiction de circulation des 2RM dans la capitale française.

[Communiqué] Les 3 grands motifs d'intérêt général qui justifient la reprise en main des contrats de concession autoroutière par l'Etat

Communiqué de Presse (PDF)

L’article 38 des contrats de concessions autoroutières prévoit que « l’Etat pourra, dans un motif d’intérêt général, racheter les concessions. Ce rachat ne pourra s’exécuter qu’au 1er janvier de chaque année, moyennant un préavis d’un an ». Pour les organisations d’usagersi, rassemblées au sein du Think tank Automobilité & Avenir, le motif d’intérêt général est pleinement caractérisé par les grands points suivants :

Communiqué : Permis A2 : bientôt davantage de motos accessibles aux jeunes permis

D’ici la fin de l’année, le code de la route devrait être modifié pour permettre aux titulaires du permis A2 d’avoir accès à un choix plus large de motos.

CNSR : une "sécurité routière" toujours déconnectée des usagers

En optant pour des "expérimentations" localisées et non pour une généralisation de la baisse de la vitesse, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur recadre (un peu) les tenants du "tout-sécuritaire" partisans des méthodes fortes.

[Communiqué] Pollution : inclure les deux-roues motorisés dans la circulation alternée est stupide

Dans la panique et l’urgence, le gouvernement décide d’entraver la mobilité des salariés : la FFMC dénonce une mesure prise dans la précipitation, inadaptée et injuste. Elle appelle les usagers en 2RM à agir en conscience en faisant preuve du bon sens que les politiques au pouvoir ont complètement perdu.

Pages

Subscribe to RSS - Communiqués