Voiture_Radar.jpg

Une récente indiscrétion du préfet de la Manche, Jean-Marc Sabathé, a suscité un raz-de-marée à la Sécurité routière.

Pensez-donc, l’homme a eu la faiblesse de donner le détail des chiffres des infractions relevées par les voitures radars privatisées. Et ils ne sont pas brillants. Au point de remettre en cause leur business modèle.

Pas du tout rétorque l’Intérieur et le préfet lui-même.

Lire la suite sur MotoMag.com