la FFMC s'oppose au projet de loi relatif au renseignement #PJLSurveillance #PJLRenseignement

Pour lutter contre le projet de loi relatif au renseignement, la FFMC a fait le choix de s’associer au collectif “sous-surveillance.fr”.

Avec l’actuel projet de loi relatif au renseignement, le pouvoir fait un pas supplémentaire vers le contrôle, le fichage de masse, et les atteintes diverses à la liberté des citoyens de ce pays. Un simulacre du « patriot act » à la francaise, instrumentalisant la peur de l’autre et créant l’impression d’une réponse idéale à un besoin de sécurité. UN “TOUS SUSPECTSQUI PEUT ÊTRE MIS EN PARALLÈLE AVEC LE “TOUS RESPONSABLESQUE NOUS NE CONNAISSONS QUE TROP BIEN QUAND IL EST ÉCRIT SUR FOND JAUNE.

Pour la FFMC, cette démarche rentre en cohérence avec son opposition affichée au fichier EDVIGE en 2008, fichier qui accentuait la surveillance généralisée des citoyens. En 2008 déjà les motards en colère refusaient d’entériner un système permettant de s’affranchir des protections élémentaires à la vie privée, au prétexte de l’ordre public.

La FFMC réaffirme son attachement aux libertés fondamentales des individus dont l’Etat doit être le garant et ceci sans condition. C’est en ce sens que la FFMC a été signataire du Pacte pour les droits et la citoyenneté de la LDH en 2011. Elle soutient donc officiellement et sans réserve le mouvement initié par la Quadrature du Net et plusieurs autres Mouvements, afin que la loi du plus fort et l’arbitraire ne dictent pas les politiques publiques. A fortiori, quand personne ne sait qui, demain, aura la liberté d’utiliser de tels outils et dans quel objectif il le fera.

Il vous reste encore plusieurs jours pour contacter vos députés.

Rendez-vous au plus vite sur http://sous-surveillance.fr/#/

Communiqué original : http://www.ffmc.asso.fr/spip.php?article4671&lang=fr

En savoir plus sur le site de La Quadrature du Net

[Communiqué] Enfin une prime à la casse pour les motos Diesel !

Consciente de l’absolue nécessité de participer à l’amélioration de la qualité de l’air, la Fédération Française des Motards en Colère, l’État et les constructeurs signent un accord historique :

Reprise des Apéro Motards du Vendredi

Journée "Reprise du Guidon" 2015 - le dim 19 avril

La traditionnelle journée moto “Reprise en Mains” ou “Reprise du Guidon” , organisée par la FFMC 90 avec la participation de l’AFDM Alsace aura lieu :

le dimanche 19 avril

sur le Parking de l’Hypermarché CORA à Andelnans

à partir de 9h et jusqu’à 17h

Communiqué : Renseignement : désastreuse dérive du gouvernement Valls sur la surveillance !

Nous relayons un communiqué de la Quadrature du Net, merci d’en prendre connaissance.

Source originale :

Paris, le 17 mars 2015 — Les informations concernant le projet de loi sur le renseignement diffusées via Le Figaro aujourd’hui, avant sa présentation en Conseil des ministres jeudi 19 mars, confirment les inquiétudes déjà exprimées. Alors que la loi sur le renseignement était annoncée comme une grande loi permettant de protéger les droits fondamentaux, l’instrumentalisation sécuritaire des événements meurtriers de janvier risque d’aboutir à une incroyable dérive du gouvernement en matière de surveillance des citoyens. La Quadrature du Net appelle les citoyens et les députés à y résister.

Surveillance des comportements de tous les internautes par les intermédiaires techniques pour détecter les comportements suspects, accès en temps réel aux données de connexion, accès aux contenus des emails et enregistreurs de frappe au clavier, etc : l’éventail des mesures mises aux mains des services administratifs (police, douanes, etc.) sans contrôle du juge est d’une ampleur sans précédent.

Ne tirant aucune leçon des jurisprudences de la Cour de Justice de l’Union Européenne qui condamne la conservation trop longue et trop large des données personnelles des citoyens, le projet de loi envisage également une augmentation à 5 ans de la conservation des données par les services de renseignement.

Pour garantir les droits fondamentaux face à cet arsenal de mesures d’intrusion, de surveillance et de profilage, le gouvernement ne prévoit qu’une commission consultative, aux pouvoirs limités, ne permettant des recours qu’a posteriori et sans garanties réelles pour les citoyens.

En attendant le détail des mesures, La Quadrature du Net exhorte dès à présent les parlementaires à exercer leur devoir de contrôle, de raison et de défense des libertés publiques des citoyens face à ce projet de loi dangereux, et appelle les citoyens à se mobiliser.

Alors que les enquêtes, partout dans le monde, montrent que la surveillance de masse ne fait aucunement baisser le risque d’attentat, la voie prise par le gouvernement de Manuel Valls instaure une ère nouvelle de suspicion généralisée, marquant un recul historique de la séparation des pouvoirs et des droits fondamentaux. Si le Parlement acceptait de l’y suivre, les conditions d’un exercice correct de la démocratie ne seraient plus réunies.

Tags:

La reprise de saison...

Les motos sont comme les hirondelles.... Elles annoncent le retour du Printemps !

C'est aussi l'occasion en début de saison de faire le point sur sa moto, son équipement, ses réflexes...

Bernard et Christelle sont passés à la radio sur France Bleu Belfort Montbéliard ce matin, avec des astuces, des infos...

Le lien de l'émission, sans pubs ni coupure musicale, c'est par ici : Cliquez ici !

Contre les restrictions de circulation, signez la pétition de la FFMC

En janvier 2015, la ville de Paris a décidé d’interdire les véhicules anciens, au motif de purifier l’air des Parisiens.

Sont désignés comme « polluants » les camions et les cars de tourisme, les autos particulières fabriquées avant 1997 et tous les deux-roues motorisés immatriculés avant 2000. A partir de juillet 2016, ces véhicules seront interdits à Paris du lundi au vendredi. Cette classification ira en se durcissant jusqu’en 2020, année à partir de laquelle ne pourront rouler dans la capitale que les véhicules répondant aux normes les plus sévères.

[Juridique] Harmonisation de la taille des plaques d'immatriculation 2RM & 3RM

La mesure annoncée fin janvier par Bernard Cazeneuve a fait l’objet d’un arrêté publié ce matin au journal officiel. Elle entrera en vigueur demain.

Jusqu’à aujourd’hui la règlementation prévoyait trois formats de plaques d’immatriculation pour les véhicules à moteur à deux roues (140 mm par 120 mm pour les cyclomoteurs, 170 mm par 130 mm ou 210 mm par 130 mm pour les motocyclettes) et un format « cas général » 2 lignes (275 mm ou 300 mm par 200 mm) pour tous les autres véhicules, dont les tricycles et quadricycles non carrossés.

Tags:

Présentation du bureau 2015

Salut à tous !

Voici nos trombines et nos fonctions dans le bureau 2015 !

Nous sommes 9 membres, venant d'un peu tous les horizons tant au niveau personnel que travail ou encore moto. Nous avons entre 32 et 62 ans. Dans les prochaines temps, nous nous présenterons un peu plus en détails à vous :-)

Coordinatrice, Communication : Christelle "Zib" - 35 ans - Suzuki Gsxr 1000

Coordinateur Adjoint, Chargé mission infrastructures : Mathieu - 50 ans - Aprilia Shiver 750, Honda CM 125, Moto Guzzi V7 Sp

Tags:

[Communiqué] Pour Emmanuel Macron, quel est le prix de la sécurité routière?

Permis de conduire trop cher ?

Pour Emmanuel Macron, quel est le prix de la sécurité routière?


La “loi Macron”, si elle est acceptée en l’état par les parlementaires, risque de porter un rude coup à l’enseignement de la conduite. Ce sera aussi un coup dans le dos du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve en charge des questions de sécurité routière… enfin, le projet d’Emmanuel Macron est un déni du travail mené par le Conseil national de la Sécurité Routière, domaine qui devrait pourtant être “interministériel”.

Depuis plusieurs années, au sein du Conseil National de Sécurité Routière (CNSR), la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) et l’Association pour la Formation Des Motards (AFDM) travaillent avec les Pouvoirs Publics à faire de la formation des conducteurs un réel enjeu de Sécurité Routière.

Nous oeuvrons pour une formation à la conduite fondée sur l’échange en salle et l’analyse des comportements à risque. Le travail commun avec les représentants des écoles de conduite qui a abouti dernièrement à la mise en place du “référentiel d’éducation à la mobilité citoyenne” atteste de la richesse de ces échanges.

Mais M. Macron, ministre de l’Economie en a décidé autrement.

Balayant du revers d’une main libérale ces années de travail commun, il l’affirme : pour lui, moins c’est cher, mieux c’est. Et la Sécurité routière dans tout ça ? Et l’égalité sociale ? Car si son projet est acceptée par les parlementaires, les plus aisés pourront payer la conduite accompagnée à leurs enfants et les autres devront se contenter d’une formation « low cost » et en partie virtuelle car dispensée sur Internet. Et ce n’est pas en bachotant des diapos sur ordinateur qu’on éveillera l’attention des conducteurs au partage de la route avec les usagers les plus fragiles, piétons, vélos et deux-roues motorisés !

La FFMC et l’AFDM apportent donc leur soutien à la manifestation intersyndicale des enseignants de la conduite, menée par la branche formation du Conseil National des professionnels de l’Automobile (CNPA1), qui aura lieu demain (6 février 2015) à Paris parce que leur démarche est saine et basée sur des revendications légitimes.

La sécurité routière ne peut se brader : confier le futur de cette profession à un ministre de l’économie, qui plus est conseillé par quelques grands patrons, dont un fournisseur d’accès Internet pour qui on voit bien l’intérêt de cette réforme, est-ce bien raisonnable ?

Laissons le CNSR mener à bien à sa mission.

Pages

Subscribe to ffmc90.org RSS