Séisme au Japon : les constructeurs moto soutiennent la Croix Rouge

Le bilan humain du séisme et du tsunami survenus au Japon, le 11 mars, s’alourdit de jour en jour et les besoins humanitaires vont grandissant. Les distributeurs français des quatre marques japonaises de moto (Suzuki, Yamaha, Kawasaki, Honda) soutiennent la Croix Rouge et appellent les motards à lui faire un don.

6 405 morts et 10 259 disparus, tel était le bilan officiel, communiqué ce vendredi matin, suite au séisme et au tsunami survenu au Japon, le 11 mars. Et l’incertitude règne toujours quant à la maîtrise de l’accident nucléaire qui en résulte, à la centrale de Fukushima. Au final, peut-être la plus grande catastrophe qu’ait connue le pays depuis le bombardement de Hiroshima et Nagasaki, en août 1945.

L’impact sera “considérable” sur l’économie du Japon, selon un porte-parole du gouvernement. La banque singapourienne DBS estime le coût à 100 milliards de dollars (71 milliards d’euros), soit environ 2% du PIB ; d’autres experts parlent de 120 à 150 milliards d’euros. Mais c’est d’abord le bilan humain qui préoccupe une grande partie de la communauté internationale. Et l’élan de solidarité est lui aussi considérable.

Les constructeurs s’engagent

Les distributeurs français des quatre constructeurs nippons se sentent particulièrement concernés. Ce vendredi, à l’initiative de Suzuki, ils ont « tenu apporter leur soutien à la population japonaise au travers de la réalisation d’une annonce presse (photo, ndlr). Ces pages, publiées gracieusement par la presse spécialisée française, incitent les motards français à verser un don à la Croix Rouge. Cette action concrète est complétée par les aides versées à la Croix Rouge japonaise ou des dons à d’autres organismes par les sièges sociaux des quatre filiales. »

De son côté, pour pallier les déficits immédiats, Honda Japon fournira 1000 générateurs électriques et 5000 recharges de carburant. De plus, la marque ailée a annoncé qu’elle débloquerait 300 millions de yens (environ 2,6 millions d’euros) pour aider à la reconstruction du pays, et qu’elle participera au rétablissement du réseau électrique.

Chez les constructeurs européens, BMW Group donne l’exemple, en annonçant « la constitution d’un fond d’un million d’euros pour aider à faire face à cette situation d’urgence. […] La moitié de ce don sera versé à l’association “Save the Children”, l’autre à la Croix Rouge japonaise. Les fonds se destinent à l’accompagnement d’enfants victimes du traumatisme, aux interventions d’urgence, ainsi qu’au travail de reconstruction. »

Si vous souhaitez faire un don à la Croix Rouge (déductible de vos impôts), rendez-vous sur son site : www.croix-rouge.fr . Les fonds seront collectés par la Croix Rouge française, qui les remettra à son homologue japonaise.