la FFMC s'oppose au projet de loi relatif au renseignement #PJLSurveillance #PJLRenseignement

Pour lutter contre le projet de loi relatif au renseignement, la FFMC a fait le choix de s’associer au collectif “sous-surveillance.fr”.

Avec l’actuel projet de loi relatif au renseignement, le pouvoir fait un pas supplémentaire vers le contrôle, le fichage de masse, et les atteintes diverses à la liberté des citoyens de ce pays. Un simulacre du « patriot act » à la francaise, instrumentalisant la peur de l’autre et créant l’impression d’une réponse idéale à un besoin de sécurité. UN “TOUS SUSPECTSQUI PEUT ÊTRE MIS EN PARALLÈLE AVEC LE “TOUS RESPONSABLESQUE NOUS NE CONNAISSONS QUE TROP BIEN QUAND IL EST ÉCRIT SUR FOND JAUNE.

Pour la FFMC, cette démarche rentre en cohérence avec son opposition affichée au fichier EDVIGE en 2008, fichier qui accentuait la surveillance généralisée des citoyens. En 2008 déjà les motards en colère refusaient d’entériner un système permettant de s’affranchir des protections élémentaires à la vie privée, au prétexte de l’ordre public.

La FFMC réaffirme son attachement aux libertés fondamentales des individus dont l’Etat doit être le garant et ceci sans condition. C’est en ce sens que la FFMC a été signataire du Pacte pour les droits et la citoyenneté de la LDH en 2011. Elle soutient donc officiellement et sans réserve le mouvement initié par la Quadrature du Net et plusieurs autres Mouvements, afin que la loi du plus fort et l’arbitraire ne dictent pas les politiques publiques. A fortiori, quand personne ne sait qui, demain, aura la liberté d’utiliser de tels outils et dans quel objectif il le fera.

Il vous reste encore plusieurs jours pour contacter vos députés.

Rendez-vous au plus vite sur http://sous-surveillance.fr/#/

Communiqué original : http://www.ffmc.asso.fr/spip.php?article4671&lang=fr

En savoir plus sur le site de La Quadrature du Net